Robe à pois

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas assisté à un mariage. Et cette année, mon cousin a décidé de se marier, alors c’était pour moi l’occasion de coudre ma robe.

J’avais envie d’une robe chic, mais pas trop pour pouvoir la remettre en toute occasion. Je n’avais pas de modèle précis en tête. Il y avait bien quelques patrons en ma possession qui me donnait envie. Mais je ne voulais pas me décider tant que je n’avais pas trouvé le tissu. 

Le tissu

Je n’avais rien trouvé dans les deux magasins qui se trouvent à Strasbourg. Et puis en Mai, il y a eu le salon du tissu. Celui à ne pas manquer, celui où l’on trouve énormément de tissu de toutes les couleurs, de toutes les matières, et surtout à tous les prix. Sans oublier toute la mercerie que l’on peut trouver à prix minime. Bref, c’est le salon à faire quand on est couturière, et qu’on cherche des tissus originaux (ou pas).

J’avais fait une liste des patrons que j’aimerais coudre, en précisant pour chacun la quantité de tissu qu’il fallait. J’étais prête pour parcourir toutes les allées du salon et dénicher LE tissu idéal.

En se baladant dans les allées, les tissus ne me donnaient pas forcément envie pour la dite robe. Jusqu’à ce stand où j’aperçois une dame avec un tissu sympa à la caisse. Je n’y prête pas tout de suite attention, mais lorsque la vendeuse remet le rouleau en rayon, je l’ai regardé de plus près et j’y ai vu une robe 🙂 J’avais trouvé mon tissu. Enfin, je n’étais pas encore totalement convaincue, mais à défaut de ne rien trouver, il fera très bien l’affaire.


Je passe donc à la caisse, où il y a beaucoup de personne devant moi. L’attente est longue. Une dame voit le tissu, et me demande de le dérouler pour en voir plus. C’est le coup de cœur pour elle aussi. Elle attend donc derrière moi pour en prendre un morceau. L’attente était tellement longue qu’à un moment, elle me demande quelle quantité je veux. Je lui répond qu’il me faut 1m50, et là je vois son soulagement. Elle avait peur que je prenne tout le rouleau et qu’elle ait du attendre tout ce temps pour rien 😉 

Le tissu maintenant trouvé, il ne me restait plus qu’à trouvé la fermeture invisible et j’avais tout ce qu’il fallait pour coudre ma robe.

Le patron

La robe est simple, elle est droite avec quelques plis au niveau de la ceinture. Les épaules sont volumineuses, mais comme je voulais des manches courtes, j’ai supprimé ce volume et fait des manches simples. 

Si ça vous intéresse, le patron est disponible ici.

J’avais donc tout ce qu’il me fallait pour commencer.  J’ai pris mes mesures, puis regardé le tableau des mesures pour savoir quelle taille je devais couper. J’ai été surprise de voir qu’il me fallait du 42 au niveau des épaules et des hanches, et du 40 au niveau de la taille. Par prudence, j’ai préférée couper les tailles indiquées.

Le tissu est coupé, je commence l’assemblage. Après avoir assemblé le haut de la robe, je tente un essayage, et là je vois que c’est carrément trop large. Je réduis alors progressivement les côtés et l’ouverture du dos pour arriver à un bon ajustement. Une fois que la taille du haut me parait bien, je mesure, et je compare avec la patron. Je me rends compte que les nouvelles mesures correspondent à un 36/38, et non à un 40/42 comme l’indiquait le tableau des mesures. Ce n’est pas la première fois que je coupe 2 tailles au dessus, et au final je me rends compte que c’est trop large, et que ma taille du commerce aurait fait l’affaire. Comment faites-vous pour prendre vos mesures ? Cela correspond toujours bien ? Si vous avez des conseils, je suis preneuse.

La couture

La robe n’est pas compliquée à coudre, sauf que j’ai du reprendre les dimensions des pièces à chaque étape pour coller parfaitement à ma morphologie. J’ai du faire des reprises constamment, ce qui a rendu le travail difficile et frustrant.

Je me suis découragée plusieurs fois, mais avec de la persévérance, j’ai réussi à la terminer. Je suis contente du résultat, même si j’aurais pu améliorer le col en l’ouvrant légèrement plus. Mais je ne voulais pas démonter encore une fois. Alors j’ai laissé comme ça.

La fermeture éclaire est bien invisible, et le raccord est correct. Je commence à bien maîtriser la pose de fermeture éclaire invisible 🙂

J’ai raccourci la longueur de la jupe, car celle-ci arrivait en dessous des genoux. Pourtant sur le modèle, elle arrive bien au dessus des genoux. Je ne suis pourtant pas petite !!!

Comme je le disais, j’ai modifié les manches. Le mariage étant en été, je ne pouvais pas faire de manches longues, même si le soleil n’était pas présent ce jour-là ! J’ai donc supprimé le volume, et raccourci les manches.

   

J’ai également raccourci la fente, car l’ouverture arrivant juste en dessous des fesses. Il suffisait que je me baisse, et on aurait pu apercevoir mes fesses !!!

 

Et pour compléter la tenue, je me suis créé des boucles d’oreilles et un bracelet (que j’ai fais rapidement la veille au soir).

2 commentaires

Elle est super jolie ta robe et tu la portes comme un gant !!
Bravo pour toutes ces retouches qui n’ont pas dû être évidentes !!!
Ce qui m’épate le plus c’est le changement des manches, là aussi ça devait pas être de la tarte !!!
Mais le plus important est que ta silhouette est joliment mise en valeur, tu es super mignonne dedans !!
POur les tailles patron, cela arrive souvent mais comme toi, la seule solution que je connaisse est de commencer le monatge et de gérer les surprises !!!
Avec les patrons Burda, on a même eu le cas d’une nana, qui avait les mesures parfaites d’après le tableau ..ben ce n’était que le tableau!! La robe s’est révélée beaucoup trop grande !!!
Va falloir que tu crée tes modèles avec ton patron de base ..et oui c’est tout à fait dans tes cordes !!
Bisoux !!!!!!!!!!!

Merci Edwige, ça me fait super plaisir ton commentaire 🙂
Les manches n’ont pas été les compliquées à modifier, j’ai eu plus de mal à ajuster le buste et le col, car j’ai du remonter tout le buste pour que la ceinture arrive au bon endroit, et à partir de là, il fallait tout modifier, les emmanchures, les épaules et le col.
Elle m’a fait souffrir, mais ça en valait la peine 😉

Ajouter un commentaire

* champs requis